Hotel Merzouga Maroc Hotel – Camping – Bivouac

Vers un Maroc plus démocratique ?

22 juin 2011 Actualités du Maroc

Ce Vendredi 17 Juin était un jour très attendu dans tout le Maroc et en particulier pour les participants au Mouvement du 20 Février, organisateurs de la manifestation en faveur de la démocratie à Casablanca, le 29 mai 2011.Le Roi du Maroc Mohammed VI  a présenté, vendredi, ses réformes constitutionnelles lors d’un discours télévisé à la nation. Il a demandé aux marocains d’approuver ces changements venant en réponse aux manifestations qui agitent le Royaume depuis le mois de février 2011.

Le berbère, langue officielle du Maroc

Parmi les réformes annoncées, une des plus importantes pour les marocains est l’officialisation de la langue amazigh (le berbère). Cette langue qui regroupe trois dialectes est parlé par une grande majorité des 32 millions de marocains et deviendra la seconde langue officielle du pays après l’arabe.

Le Roi a annoncé également un renfort du pouvoir du 1er ministre, notamment en lui permettant d’être « désigné par le parti arrivé en tête des élections » et de pouvoir dissoudre la Chambre des Représentants. Ces nouveaux pouvoirs étaient jusqu’alors détenu seulement par le Roi. Cependant le monarque marocain garde en vérité l’intégralité du pouvoir exécutif et c’est essentiellement sur ce point que les marocains auraient souhaiter du changement. Mohammed VI reste donc « Commandeur des Croyants et chef d’état » ainsi que chef des Armées.

La réaction des marocains très mitigée

Qualifiée très largement par la classe politique internationale d’historiques, ces réformes ne sont pour certains marocains que des réformettes. Dès le Samedi 18 Juin, des courants de contestation annonçaient des manifestations à venir dès le week-end pour protester contre des prises de décisions du Roi. Les marocains attendaient plutôt une série de réforme profonde visant à atténuer les pouvoirs du Roi. Le malaise très grand dans le Pays, a déjà conduit Mohammed VI a quitté le Maroc depuis quelques semaines. Il séjourne aujourd’hui à Princeton aux Etats-unis, là où il a fait ses études, réduisant ainsi les risques d’attentat qui planait sur lui depuis les manifestations du début d’année.

Manifestations dès ce dimanche 20 Juin

manifestations au Maroc en mai 2011

Wikimedia Commons

Il étaient environ 10 000 personnes, majoritairement jeunes, à défiler ce dimanche dans les rues de Casablanca. Répondant à l’appel des mouvements de contestations tel le Mouvement du 20 Février, la manifestation est resté pacifique. Quelques centaines de militants pro-régime ont tenté d’empêcher ce rassemblement, mais les manifestants ont préférés changer de quartier pour éviter l’affrontement.

Des rassemblement ont également eu lieu à Rabat, Marrakech ou Tanger mais sans atteindre la foule de Casablanca.

Référendum le 1er Juillet

Pour savoir si le mouvement de contestation a une chance de durer, il faudra quoi qu’il arrive attendre le référendum du 1er juillet, où le Roi Mohammed VI a invité les marocains à valider ou pas ces réformes annoncées ce Vendredi 17 Juin. Encore plus que la réponse, c’est sûrement le taux de participation qui sera surveillé et analysé. Les principaux partis politique du pays ont en tout cas appelé à voter « oui » à ce référendum.

Affaire à suivre…

5a4d478fe9076f66dd14bb27a7dca675rrrrr